Kinésiologie éducative

 

Braingym2Aux Etats Unis, dans les années 60, Paul Dennison (docteur en sciences de l’éducation) et  sa femme Gail (danseuse) développent le Brain Gym (Gymnastique cérébrale) à partir du Touch For Health, celui-ci s’enrichira et s’intitulera par la suite kinésiologie éducative avant de devenir l’éducation kinesthésique. On retrouve également cette technique sous les appellations d’édu-K ou édu-kinésiologie.

C’est l’une des techniques de kinésiologie la plus répandue dans le monde : les mouvements de Brain Gym font partie de la formation des enseignants aux USA. En France, de plus en plus d’enseignants utilisent ces mouvements pour aider les élèves des classes de primaire, collège et lycée.

Basée sur le lien existant entre le mouvement corporel et les fonctions cérébrales, l’édu-kinésiologie utilise une série d’exercices physiques, simples, ludiques et précis associée à une stimulation de l’oreille interne et des points d’acupressure.

Ces exercices ont pour but d’équilibrer et de stimuler notre fonctionnement cérébral dans ses 3 dimensions :

  1. Hémisphère gauche (logique, analytique ...) / Hémisphère droit (intuition, globalité ...),
  2. Avant (adaptation et innovation face au futur et à la nouveauté) / Arrière (utilisation des connaissances acquises),
  3. Haut et Bas (le cerveau reptilien : instinct et réflexes de survie ; le cerveau limbique : émotions ; le néocortex : capacités cognitives). 

Chacun est soumis quotidiennement à des situations nouvelles dans sa vie familiale, professionnelle ou scolaire, auxquelles il faut s’adapter. Ces situations nécessitent des comportements d’apprentissage et qui peuvent  être générateurs de stress. L’édu-kinésiologie s’adresse donc à tous : enfants, adolescents, jeunes et adultes. L’aspect ludique des exercices proposés convient particulièrement aux jeunes enfants.